Soninkara, le Portail du peuple Soninké (Sénégal, Mali, Mauritanie, Gambie)
 Accueil Soninkara.com
26-07-2014
Accueil arrow Apprendre le Soninké arrow Compte-rendu du 1er cours de Soninké en ligne sur Facebook
Histoire
Histoire
Géographie
Légendes
Société
Organisation Sociale
Mariage
Circoncision
Religion
Environnement
Migrations
Cuisines et Recettes
Thèses et Mémoires
Langue
Apprendre le Soninké
Emissions en Soninké
Ecoles de Soninké
Articles en Soninké
D.P.L.N.
Glossaire de Mots
La Voix de l A.P.S.
Olaadani avec Demba Cissé
Culture
Musique et Danse
Musiciens Soninké
Contes et Poèmes
Sonink-ART
APS
Festival International Soninké
Artisanat
Teintures
Sculpture
Outils Traditionnels
Informations
Actualités
Littérature
Bibliographie
Associations
Hommage
Evénements
Sport
Soninkara Xibaaru
Revue de presse Jiida FM Dakar
Contact
Nous Contacter
Livre d'Or
Radios Soninké
Radios Soninké
Radio Jiida FM Dakar
Radio APS sur RFPP
Autres
Forum
CHAT
Téléchargements
Galeries d'Images
Liens
Proposer un lien
Ancien Forum
Ancien CHAT
Proposer un Article
Pétitions
Plan du Site
Plan du Site Actualités
TV / Radios
Centre Multimédia
Radio Jiida FM Dakar
Vidéo-Chat

Compte-rendu du 1er cours de Soninké en ligne sur Facebook

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
02-04-2012
Alphabet Soninké - Compte-rendu du 1er cours de Soninké en ligne sur FacebookEl hadji N’diaye a donné le 1er cours de Soninké en ligne sur Facebook dans le groupe « Apprendre le Soninké de base ».

Ce groupe fut créé par Toka Diagana et a pour unique but : apprendre à écrire et à lire le Soninké de base à tous ceux et celles qui sont intéressés à connaître les rudiments de base de cette belle langue.

Les membres se sont donné rendez-vous ce samedi 31 mars 2012 à 21h sur Facebook pour expérimenter ce 1er cours de soninké en ligne.

Les enseignements et notions intéressants à retenir étaient dispersés dans les divers messages et commentaires du groupe Facebook.

Nous avons donc résumé, ci-dessous, l’essentiel de ce qu’il fallait retenir de ce cours interactif.

--------

L’Alphabet Soninké :

Il y a 26 lettres dans l’alphabet Soninké

a b c d e f g h i j k l m n ñ ŋ o p q r s t u w x y

Les caractères « z » et « v » n'existent pas en soninké.

Les 2 lettres de l'alphabet Soninké qui n'existent pas en Français sont le "ñ" et le "ŋ "

Le "ñ" se prononce comme "gna" ; exemple: ñaxa (mariage).

Le "ŋ" se prononce comme "nwa" ; exemple: kanŋe (or).

Il est à noter qu'il n y a pas d'accent aigu, grave ou circonflexe en soninké.

Correspondance Français - soninké:

Il y a différentes appellations des lettres : " sigire " ou" harafe " ou " xotte " pour d’autres, mais la majeure partie emploie " sigire".

 

Français => Soninké

Alphabet soninké => Sooninkan sigiru

Voyelle => Sigire yaxare / Sigire laxante

Consonne => Sigire yugo / Sigire muumunte

Syllabe => Xanne

Mot => Xotte

Phrase => Diganta

 

Les voyelles:

Les voyelles sont au nombre de 5 (a, e, i, o, u) et scindées en 3 groupes.

Il y a des voyelles dont la prononciation ne change pas par rapport au français. Ce sont : a, i et o. Celles qui ont changé en prononciation sont " e " (lire : é) et " u " (lire ou)

Voici les deux groupes de voyelles : les courtes et les longues.

Les voyelles en soninké = sigire yaxare ou sigire laxante.

Les voyelles courtes = sigire yaxarin deppe.

Les voyelles longues = sigire yaxarin gille ou fuutinte.

Il est à noter que chaque fois que la voyelle n'est pas doublée, elle est courte.

 

Ex: pour a - e - i - o – u, si la voyelle est doublée ou "tirée" nous aurons : aa - ee - ii - oo - uu

La doublure des voyelles est une notion très importante en soninké car cela peut influer sur le sens ou la signification du mot.

C'est pour cela qu'il faudra faire attention et savoir quand il faut doubler une voyelle et quand il ne faut pas le faire.

Voici quelques exemples :

Voyelle Exemple Voyelle doublée Exemple

a kara (mort ou meurt ) aa kaara ( pays , village , ville d'origine

e sere ( une personne ) ee seere ( apprendre )

i bire ( vivre ) ii biire ( hangar )

o gore ( fil de pêche ) oo goore ( troupeau )

u bure ( méchant ) uu buure ( criquet )

 

Autres exemples:

- Fare ou hare (âne), alors que faare ou haare veut dire : envoyé, émissaire, médiateur.

- Fure (cadavre), fuure (pirogue)

 

Le 3è groupe de voyelles est le groupe des voyelles courtes accompagnées de la lettre " n " qui a une grande place dans le soninké, appelées encore « voyelles nasalisées » ( sigiru nuxunkoŋinto )

Ces voyelles nasalisées sont : an - en - in - on - un

Exemple:

an = Fanta - janba - dan?e - sange - xaranŋe

en = Fenda - Denba - senbe - renme - sentaade

in = sinqe - yinte - jinge - dinde - tinto - Binta

on = dondon?e - tonte - jonge - sonqo - foronto

un = funti - kunke - sunke - gunne - tunmu - dunbe

 

Questions :

Quel est le rôle de la ponctuation en soninké (point (.), virgule (,), deux-points (:), point-virgule (;), point d'exclamation(!), point d'interrogation (?) ). Est-ce la même chose qu'en français?

En Soninké, on a :

Point = tonbe

Virgule = gorobe

Point-virgule = tonben do gorobe

Deux points : tonbun filli

Trois points = tonbun sikki

Point d'nterrogation = tirindindi tonbe

Point d'exclamation : lasame tonbe

 

Pourquoi avoir appelé la voyelle: sigire yaxare ou sigire laxante et la consonne = sigire yugo ou sigire muumunte ?

Au Sénégal et plus précisément dans le département de Bakel, les projets d'alphabétisation avaient été créés pour accompagner les agriculteurs, les ouvriers, les pêcheurs, les éleveurs à être autonomes dans la gestion de leurs activités et pour donner une 2ème chance aux jeunes qui n'ont été ni à l'école coranique ni à l'école française et leur permettre de pouvoir lire et écrire dans leur propre langue. Alors pour simplifier ce travail pour ces illettrés, il fallait simplifier et surtout aller pédagogiquement retrouver l'acteur dans son domaine. Ils étaient des hommes et des femmes qui voulaient sortir de la dépendance. On sait que pour produire quelque chose, il faudra unir, au moins, deux choses. Exemple: pour avoir un bébé, il faut un homme et une femme ; pour se nourrir, il faut de la terre et des semences. Voilà brièvement pourquoi les lettres ont été représentées par l'homme et la femme.

Pour la voyelle, appelée en Soninké " sigire laxante ", il faut savoir que le terme" laxante " désigne quelqu’un qui parle beaucoup. Et on dit que les femmes parlent beaucoup quand elles se retrouvent entre elles. Quand elles mangeant ensemble, elles peuvent mettre plus de temps que les hommes à cause du bavardage. Ceci explique peut-être cela, quand on sait que ces voyelles se retrouvent partout dans les mots.

Pour la consonne appelée sigire yugo ou sigire muumunte, yugo veut dire homme et muumunte, muet. Mais ici " muumunte " n'est pas employé dans le vrai sens du terme. C’est juste pour exprimer de la timidité. On sait que les consonnes sont beaucoup moins fréquentes que les voyelles dans les mots, d’où ce terme muumunte.

 

J'aimerai également que tu nous parles de la différence entre la lettre X et la lettre Q. Car toutes les deux lettres signifient le "kh". A titre d'exemple : on dit haqile (esprit, raison, ou conscience) et on dit xarabe (mors). Or nombreux sont les gens qui font la confusion entre les deux lettres. Peux-tu nous éclairer sur cette question Monsieur Ndiaye?

La réponse, fournie par Khalilou Mahamadou Wagué (Dahaba Guidado), est la suivante :

Bonjour pour les uns et bon réveil pour les autres ! J'ai pris connaissance du bon et encourageant début du premier cours (soora hana) sooninke, en attendant de voir tout le résumé. Au passage, je voudrais contribuer à éclairer Yubba Mahanmadu Wage sur sa question relative aux "x" et "q". "x" représente le son léger du [kh] comme dans "yaxare", "saaxe" et le "q" représente le son dur du [kh] comme dans "xoqe" (queue), "ñeqe" (dégoûtant) (différent de "ñexe" (poisson)). Le "q" n'est jamais au début d'un mot. Au début de la transcription (cas de l'I.L.N. de la Mauritanie) le [kh] dur était représenté par "xx", c'est par la suite que le "q" a pris le dessus. Peut-être pour des raisons d'économie d'espace ou de variété de symbole (plus enrichissant). Enfin, lorsque le son [kh] est précédé du "n" de nasalisation, il est toujours représenté par "q" (toujours à l'intérieur du mot) car dans la réalisation il est prononcé en son dur; exemple: "sinqe" ou "hanqe". Gelli in ga xenu dingira ya, xa na in girindi. Na kiyen xeeri gabondi.

 

Après les 5 voyelles, il nous reste les 21 consonnes ( sigiru yugu ) ou ( sigiru muumunto ) qu’on verra lors de la prochaine séance.

On vous donne rendez-vous pour le prochain cours en ligne le samedi 7 avril 2012.

 

 Dans la même rubrique :

 Apprendre le Soninké  Compte-rendu du 2ème cours de Soninké en ligne sur Facebook

 Apprendre le Soninké  Compte-rendu du 3ème cours de Soninké en ligne sur Facebook

 Apprendre le Soninké  Compte-rendu du 4ème cours de Soninké en ligne sur Facebook

 


Recommandez (0) | Citez cet article sur votre site | Suggérer par mail

  Commentaires (2)
Flux RSS des commentaires
 1 demande solution audio
Ecrit par milkyway76 website, le 06-06-2013 13:47
an moro  
nawari 
merci pour tout je dédute 
j\'ai fait une demande de mise en contacte sur facebook aujourd\'hui 
Dommage que pour l\'instant on est pas des solutions audio pour la langue c\'est pourtant important mais ça ne dois pas être forcement facile à mettre en place. 
Peut être avoir skype ou autres ou le site que j\'aime mais c\'est en anglais je préférerais francais soninke en audio . 
Si vous voulez apprendre le soninke comme moi skype est une bonne solution je serais heureux d\'apprendre avec vous car l\'audio est possible. 
au plaisir Mickaël
 2 Questions et contributions
Ecrit par Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir , le 04-04-2012 10:38
Bonjour parents, 
 
Je vous remercie et je vous encourage de tout ce que vous faites pour notre langue soninke. Je prie Dieu de nous donner la force, le courage et le bon sens pour développer cette langue. 
J\'ai une quesiton par rapport aux lettres \"x\" et \"q\". Il y a dans le commentaire de Monsieur Wage qui dit que la lette \"q\" ne se trouve jamais au debut d\'un mot. Est ce qu\'il peut bien explicite cette analyse pour que les gens comprennent bien? Parce que selon moi, le \"q\" existe au debut des mots surtout dans la zone soninkara de l\'Est d\'ou d\'ailleurs je viens. Le fricative \"x\" est tres difficile a prononce aux gens venant de cette zone lorsqu\'il se trouve au debut de mot. Je pense que en leur ecoutant, c\'est l\'uvulaire \"q\" qu\'il utilise. Et vous pouvez aussi faire des analyses sur certain de ces mots comme: qanne, qoqe (ici le deuxieme \'q\' est plus fort que le premier), qamu, qolle, etc... 
 
Cordiallement, 
 
Bandiougou Drame

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.
SVP, connectez vous ou enregistrez vous.

Powered by AkoComment Tweaked Special Edition v.1.4.6
AkoComment © Copyright 2004 by Arthur Konze - www.mamboportal.com
All right reserved

 
< Précédent   Suivant >

Articles les plus Récents
Articles les plus Lus
Radio Soninkara
Ecoutez en live la Web Radio Soninkara.com 24h sur 24, 7 jours sur 7
Connexion
Login

Mot de Passe



Mot de passeoublié?
Pas encore de compte? Enregistrez-vous
Membres
12224 membres
0 Aujourd'hui
3 Cette semaine
16 Ce mois
Dernier: naila12
En Ligne

Invité(s): ( 1 )

Il y a, au total, 1 utilisateurs connecté(s) actuellement.

Pub
Accueil
- (C) 2000 - 2007 2014 Soninkara.com - Le portail du peuple Soninké (Sénégal, Mali, Mauritanie, Gambie) -
Conditions d'Utilisation - Signaler un contenu abusif - Nous contacter - Déclaration à la CNIL n°: 818358 -
Accueil
 
Plan du site et du Forum Soninkara: XML - HTML - 1 - 2- 3- 4- 5- 6 - Archives du Forum - TXT -  XML - Ancien Forum