Le portail du peuple Soninké (Sénégal, Mali, Mauritanie, Gambie)  
Accueil Portail Soninkara Accueil Portail Soninkara - Histoire Soninké Histoire Soninké - Apprendre le Soninké Apprendre le Soninké - Actualités Actualités Soninké - Emission en Soninké Emissions en Soninké - Centre Multimédia Centre Multimédia Soninkara - Album Photos Soninkara Album Photos Soninkara - Soninkara - RSS Feed - Forums Soninkara.com - RSS Feed - Forums Soninkara - RSS Feed

Ecoutez la radio Soninkara.com 24h/24 7j/7 - Le portail du peuple Soninké (Sénégal, Mali, Mauritanie, Gambie)


Précédent   Forums Soninkara.com > Discussions Générales > Sujets Divers
*** Top 100 *** S'inscrire FAQ Membres Calendrier Recherche Messages du jour Marquer les forums comme lus

Sujets Divers Tous les sujets qui sortent du cadre des autres rubriques

Annonce Soninkara
Sujet du mois: Sonink'ART 2012 : donnez vos impressions

**************************


Réponse
 
LinkBack Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 29/08/2007, 16h56   #1 (permalink)
Hadiya WAGUE
Senior Member
 
Avatar de Hadiya WAGUE
 
Date d'inscription: juin 2006
Messages: 1 717
Par défaut Etudes sociologiques des occidentaux par les Africains

Cela fait deux jours que je n’arrête pas de me poser cette question et j’aimerais pour ceux qui travaillent dans ce domaine, nos thésards, m’éclaircissent de l’existence ou non de ces recherches.

Dans les bibliothèques partout il existe d’immense recherches sur les africains sur l’ensemble de nos faits et gestes (d’ailleurs je pense c’est une des raisons qu’ils maîtrisent l’ensemble de nos sujets même comportementaux !! à des fin +/- positifs ou négatifs).

Qu’en est il des Africains font-ils des recherches sur les autres peuples ?

Maîtrisons-nous autant leur sujets comme c’est le cas pour eux ?

Dans mon entourage proche, ici en France, beaucoup de thésards font encore des recherches sur des sujets relatives à l’Afrique. Dans ce pays les thésards ont-ils la possibilité de faires des recherches sur les occidentaux et bénéfiques à l’Afrique ?

Les étudiants africains, restés dans les universités Africaines, font ils les mêmes démarches que les occidentaux pour mieux comprendre le ou les systèmes occidentaux ?
Autant de questions que je pose car dans le monde où l’on vit les recherches sur les autres peuples contribuent beaucoup à aider pour mieux les appréhender.

Au plaisir de vous lire….
__________________
Les valeurs qui font de moi ce que je suis sont tirées des valeurs du Sooninkaaxu. Ces valeurs sont mes repères…

Nul bien sans peine !!!

Dernière modification par Hadiya WAGUE 29/08/2007 à 21h54.
Hadiya WAGUE est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 29/08/2007, 20h34   #2 (permalink)
Cheikhna Mouhamed WAGUE
Bayou!
 
Avatar de Cheikhna Mouhamed WAGUE
 
Date d'inscription: juin 2006
Messages: 8 231
Par défaut

Bonjour Moodi Wagué !

Comme à ton accoutumée, tes questions sont de grande dimension scientifique et heuristique. Cette même question n’a pas échappé à l’attention des historiens, des sociologues, des anthropologues, des linguistes, des littéraires, des ethnologues de tous bords.

Tout celui qui a un regard sur les productions scientifiques des Africains d’ici ou d’ailleurs se résoudra à l’idée qu’ils jettent rarement leur dévolu sur les sociétés qui ne sont pas africaines. Ancien étudiant de l’Université de Dakar, je n’ai rencontré dans cette école historique aucun spécialiste d’une société européenne, américaine par exemple. Mes professeurs étaient presque tous des spécialistes de l’Afrique : Afrique précoloniale, coloniale, contemporaine et moderne.

Qu'on m'entende bien : Le fait qu'il n'y ait pas des spécialistes des autres continents ne veut nullemnt dire que l'on ne nous enseigne pas l'histoire des autres continents. Bien au contraire, l'enseignement est de qualité et embrasse tous les domaines. Je veux exactement dire que les recherches et les productions scientifiques des africains touchent rarement les sociétés occidentales.

L’historien sénégalais Ibrahima Thioub dans ses deux articles que voici : L’école historique de Dakar et la production d’une écriture académique de l’histoire et Publications scientifiques de 1992-2002 arrive à la même conclusion.

Cela s’explique, entre autres, par deux raisons principales :

1) Les sociétés africaines étant sous étudiées, les historiens, les sociologues, les anthropologues, les ethnologues, les littéraires et les linguistes africains voient par-là des opportunités pour mettre en valeur leurs propres cultures. Inconsciemment ou non, c’est l’un des facteurs qui les incitent à travailler sur les domaines africains. Ils voulaient et veulent par ce procédé montrer à l’Occident, qui leur a, à un moment, retiré le droit à l’histoire, que les sociétés africaines ont bel et bien un passé que personne d’autres ne peut revaloriser autres que les africains eux-mêmes. Lanssiné Kaba avait même dit à juste titre que : « Ceux qui ignorent leur histoire se connaissent mal et sont en proie à l’acculturation ». C’est donc pour combattre cette ignorance, cette acculturation que les africains, où qu’ils puissent poursuivre leurs recherches, s’intéressent à leurs sociétés. C'est donc un combat pour la survie de leurs cultures. Cela a certes des avantages, mais aussi des inconvénients. C’est un autre débat sur lequel on peut revenir en temps voulu.

2) Le deuxième point qui empêche les africains de travailler sur des sociétés européennes et américaines par exemple, c’est qu’ils n’ont pas la facilité de circuler pour mener à bien leurs recherches. La mobilité académique n'est pas la même selon qu'on vient de l'Occident ou l'Afrique. Imagine un instant un étudiant de l’Université Cheikh Anta Diop qui décide de travailler sur la société basque par exemple. Il doit en principe venir ici faire son terrain. Et à ce titre, il doit demander un visa, ce qui n’est pas chose facile, surtout avec l'heure de Sarkozy. Alors qu’un étudiant de la Sorbonne travaillera facilement par exemple sur le dogon du Mali, car il sait d’avance qu’il peut se rendre au Mali quand il le souhaite sans coup férir. Prenons le cas de Sylvain qui a fait des recherches sur le Mali et qui y va quand il le souhaite. C'est dire que les difficultés liées à la circulation des personnes du sud vers le nord sont telles que personne ne veut perdre son temps à vouloir travailler sur les sociétés occidentales.


Pour récapituler, je note, à mon humble sens, que ce sont, entre autres, ces deux points saillants qui font que les africains travaillent dans la majorité des cas sur leurs propres sociétés, quand bien même nous connaissons des littéraires africains qui travaillent sur des auteurs comme Ronsard ou les juristes du même continent qui travaillent par exemple sur le droit fiscal français, la matière à traiter n’étant pas pareille. Le fait que les africains ne travaillent donc pas sur les sociétés autres qu’africaines ne signifie nullement que les occidentaux maîtrisent mieux que nous les outils scientifiques. Cela s’explique par la volonté des humanistes africains à soustraire leurs sociétés aux ténèbres de l’oubli et à éviter les difficultés inhérentes à la circulation vers les pays développés. N’eussent été ces deux défis à relever, les africains rivaliseraient d’ardeur sur tous les terrains aux occidentaux. Voilà grosso modo ce qui explique pourquoi nous travaillons tous sur nos sociétés. Je tiens à dire que certains africains s'intéressent timidement depuis un certain temps aux sociétés autres qu'africaines. On peut prolonger le débat. Merci de cette pertinente question.
__________________
"Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse".(Alfred de Vigny). "Je rends un hommage bien mérité à l'amitié quand elle est sincère et à la parenté quand elle est bien entretenue". http://smk.eklablog.com/

Dernière modification par Cheikhna Mouhamed WAGUE 05/12/2007 à 12h06.
Cheikhna Mouhamed WAGUE est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 30/08/2007, 17h52   #3 (permalink)
Hadiya WAGUE
Senior Member
 
Avatar de Hadiya WAGUE
 
Date d'inscription: juin 2006
Messages: 1 717
Par défaut

Merci beaucoup de m’avoir éclairé sur ce sujet !!!

Effectivement comme tu le cites ci-dessous s’agissant de la première raison
Citation:
Posté par Cheikhna Mouhamed WAGUE Voir le message
1) Les sociétés africaines étant sous étudiées, les historiens, les sociologues, les anthropologues, les ethnologues, les littéraires et les linguistes africains voient par-là des opportunités pour mettre en valeur leurs propres cultures. Inconsciemment ou non, c’est l’un des facteurs qui les incitent à travailler sur les domaines africains. Ils voulaient et veulent par ce procédé montrer à l’Occident, qui leur a, à un moment retiré le droit à l’histoire, que les sociétés africaines ont bel et bien un passé que personne d’autres ne peut revaloriser autres que les africains eux-mêmes. Lanssiné Kaba avait même dit à juste titre que : « Ceux qui ignorent leur histoire se connaissent mal et sont en proie à l’acculturation ». C’est donc pour combattre cette ignorance, cette acculturation que les africains, où qu’ils puissent poursuivre leurs recherches, s’intéressent à leurs sociétés. C'est donc un combat pour la survie de leurs cultures. Cela a certes des avantages, mais aussi des inconvénients. C’est un autre débat sur lequel on peut revenir en son temps.

Je suis tout à fait d’accord pour cette thèse que les sociétés africaines sont sous étudiées et surtout que c’est aux Africains de les explorer et de les mettre en valeur toute l’étendu, complexe soient-elles ces cultures immensément riches. Comme le dit Amadou Moctar MBOW « …Ce que nous demandons c’est que l’Histoire de l’Afrique, soit écrite de manière objective, qu’elle ne soit pas tronquée et, qu’elle soit écrite sans falsification. »
De ce coté je suis ravi de voir des fils d’Afrique maîtriser leur histoire et de suivre les traces de leur ainés que Amadou Moctar Mbow avait réussi à rassembler d’éminents scientifiques africains dont Joseph Ki – Zerbo, Cheikh Anta Diop pour l’écriture de « l’Histoire générale de l’Afrique ».
Beaucoup reste à découvrir et j’encourage les passionnés de l’histoire à nous en faire découvrir de plus en plus. En tout état de cause merci déjà pour le travail déjà fourni qui, personnellement, m’ont permis de mieux me connaître de savoir d’où je viens et très sincèrement influera sur mon avenir….

Pour ce qui et du deuxième point que tu soulèves ci-dessous :

Citation:
Posté par Cheikhna Mouhamed WAGUE Voir le message
2) Le deuxième point qui empêche les africains de travailler sur des sociétés européennes et américaines par exemple, c’est qu’ils n’ont pas la facilité de circuler pour mener à bien leurs recherches. Imagine un instant un étudiant de l’Université Cheikh Anta Diop qui décide de travailler sur la société basque par exemple. Il doit en principe venir ici faire son terrain. Et à ce titre, il doit demander un visa, ce qui n’est pas chose facile. Alors qu’un étudiant de la Sorbonne travaillera facilement par exemple sur le dogon du Mali, car il sait d’avance qu’il peut se rendre au Mali quand il le souhaite sans coup férir. Les difficultés liées à la circulation des personnes du sud vers le nord sont telles que personne ne veut perdre son temps à vouloir travailler sur les sociétés occidentales.

Un sujet, encore une fois, que je qualifie d’anormal !!! Ce rapport Nord / Sud qui fait que les Africains ne peuvent accéder en toute liberté au nord suite aux difficultés liées à des autorisations de séjour alors qu’eux peuvent venir chez nous et exploiter toute l’étendu de l’Afrique sans le moindre souci !! Et cette barrière je ne sais quand cela sera supprimée !!!

Dans les domaines autres que l’histoire et la culture par exemple les pratiques traditionnelles mystiques qui détiennent à elles aussi en Afrique d’immenses secrets qui à mon avis peuvent apporter beaucoup de choses à l’humanité toute entière.

Un exemple un cas typique des étudiants occidentaux, qui décident de se rendre dans une région fortement traditionnelle utilisant toujours des pratiques qu’ils (occidentaux) qualifient d’indigènes, découvrent des secrets qu’ils peuvent rapporter en occident pour industrialiser et ensuite vous connaissez le reste : retour du produit en Afrique sous une autre forme plus présentable et revendu aux africains à un coût exhorbitant !!!

Chaque peuple va à la découverte des autres afin de tirer, apprendre et adapter des choses qui peuvent améliorer certaines situations tout en ne perdant pas leur culture et je pense que beaucoup de chose peuvent aider L'Afrique.

Je pense par là un spécialiste africain des systèmes d’assurance maladie par exemple, de santé, ou autre ..

Quels-sont pour vous les domaines socio-économiques exploitables ?

Bien à toi…
__________________
Les valeurs qui font de moi ce que je suis sont tirées des valeurs du Sooninkaaxu. Ces valeurs sont mes repères…

Nul bien sans peine !!!
Hadiya WAGUE est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 30/08/2007, 21h23   #4 (permalink)
Cheikhna Mouhamed WAGUE
Bayou!
 
Avatar de Cheikhna Mouhamed WAGUE
 
Date d'inscription: juin 2006
Messages: 8 231
Par défaut

Citation:
Posté par Hadiya Voir le message
.avenir….

Pour ce qui et du deuxième point que tu soulèves ci-dessous :


Un sujet, encore une fois, que je qualifie d’anormal !!! Ce rapport Nord / Sud qui fait que les Africains ne peuvent accéder en toute liberté au nord suite aux difficultés liées à des autorisations de séjour alors qu’eux peuvent venir chez nous et exploiter toute l’étendu de l’Afrique sans le moindre souci !! Et cette barrière je ne sais quand cela sera supprimée !!!

Dans les domaines autres que l’histoire et la culture par exemple les pratiques traditionnelles mystiques qui détiennent à elles aussi en Afrique d’immenses secrets qui à mon avis peuvent apporter beaucoup de choses à l’humanité toute entière.

Un exemple un cas typique des étudiants occidentaux, qui décident de se rendre dans une région fortement traditionnelle utilisant toujours des pratiques qu’ils (occidentaux) qualifient d’indigènes, découvrent des secrets qu’ils peuvent rapporter en occident pour industrialiser et ensuite vous connaissez le reste : retour du produit en Afrique sous une autre forme plus présentable et revendu aux africains à un coût exhorbitant !!!

Chaque peuple va à la découverte des autres afin de tirer, apprendre et adapter des choses qui peuvent améliorer certaines situations tout en ne perdant pas leur culture et je pense que beaucoup de chose peuvent aider L'Afrique.

Je pense par là un spécialiste africain des systèmes d’assurance maladie par exemple, de santé, ou autre ..

Quels-sont pour vous les domaines socio-économiques exploitables ?

Bien à toi…
Oui Hadiya, c'est trés injuste cet ordre mondial. On nous prive le droit de travailler sur les sociétés occidentales à cause des lois drastiques et draconiennes qui rendent presque impossibles la circulation des gens de nos pays vers le Nord. C'est encore plus injsute quand on admet qu'eux ont la facilité de venir étudier et de piller par exemple notre pharmacopée pour leur médecine, entre autres domaines. C'est à nos Etats de taper sur la table. Mais avec des dirigeants comme Jameh, ATT, Laye Wade, Bongo, etc. on n'est pas sortis de l'auberge. Pauvres de nous!
__________________
"Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse".(Alfred de Vigny). "Je rends un hommage bien mérité à l'amitié quand elle est sincère et à la parenté quand elle est bien entretenue". http://smk.eklablog.com/

Dernière modification par Cheikhna Mouhamed WAGUE 31/08/2007 à 10h46.
Cheikhna Mouhamed WAGUE est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 05/12/2007, 12h08   #5 (permalink)
Cheikhna Mouhamed WAGUE
Bayou!
 
Avatar de Cheikhna Mouhamed WAGUE
 
Date d'inscription: juin 2006
Messages: 8 231
Par défaut

Bonjour

Si un chercheur ou un étudiant occidental à l'image de Sylvain nous donnat objectivement son point de vue sur ce sujet, ce serait formidable. Le débat reste cependant ouvert à tout le monde.
__________________
"Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse".(Alfred de Vigny). "Je rends un hommage bien mérité à l'amitié quand elle est sincère et à la parenté quand elle est bien entretenue". http://smk.eklablog.com/
Cheikhna Mouhamed WAGUE est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 06/12/2007, 09h31   #6 (permalink)
sylvain
Senior Member
 
Date d'inscription: octobre 2006
Messages: 740
Par défaut

Citation:
Posté par Cheikhna Mouhamed WAGUE Voir le message
Bonjour

Si un chercheur ou un étudiant occidental à l'image de Sylvain nous donnat objectivement son point de vue sur ce sujet, ce serait formidable. Le débat reste cependant ouvert à tout le monde.
Ton analyse me semble pertinente.
Ps:Tu connais bien Ibrahima Thioub ? Perso je l'ai déjà rencontré à Cheikh Antia Diop à Dakar. C'est une personne très intéressante.
sylvain est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 06/12/2007, 12h31   #7 (permalink)
Cheikhna Mouhamed WAGUE
Bayou!
 
Avatar de Cheikhna Mouhamed WAGUE
 
Date d'inscription: juin 2006
Messages: 8 231
Par défaut

Citation:
Posté par sylvain Voir le message
Ton analyse me semble pertinente.
Ps:Tu connais bien Ibrahima Thioub ? Perso je l'ai déjà rencontré à Cheikh Antia Diop à Dakar. C'est une personne très intéressante.
Merci. Oui je connais Ibrahima Thioub. Comme tu l'as dit, cet historien sénégalais est trés pertinent. Moi, je l'ai connu à Dakar et ici, à Paris. C'est un grand ami de Boilley. Il fait partie de la nouvelle génération d'historien africain qui ont un autre rapport avec l'histoire, car l'heure n'est plus à ce que j'appelle "l'histoire engagée", mais à "l'histoire apaisée" où l'on ne doit pas continuer à périodiser, à anlayser les faits africains par rapport à la colonisation. L'Afrique a existé avant la colonisation et elle continue d'exister. Parlons-en sans l'associer toujours à la colonisation, même si nous ne pouvons en aucun cas oublier cet épisode, cette injustice. Bien à tout le monde.
__________________
"Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse".(Alfred de Vigny). "Je rends un hommage bien mérité à l'amitié quand elle est sincère et à la parenté quand elle est bien entretenue". http://smk.eklablog.com/
Cheikhna Mouhamed WAGUE est déconnecté   Réponse avec citation
Liens Sponsorisés

Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are oui


Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Études au Mali Niameey Mali 0 14/02/2012 12h43
Etudes en Ukraine DenCompany Grand-Place 7 05/08/2011 11h22
Les africains sont les cafards des occidentaux tounkara ahmed Politique 9 12/01/2009 20h23
Etudes à Bamako Julie1812 Mali 24 03/12/2007 20h54
Lorsque des occidentaux exploitent la misère des africains Fodyé Cissé Sujets Divers 9 28/09/2007 23h58


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 07h04.


Édité par : vBulletin® version 3.6.8
Copyright ©2000 - 2014, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.0.0
Integrated by BBpixel Team 2014 :: jvbPlugin R1013.368.1
Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
Soninkara.com © Tous Droits Réservés!

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86