Soninkara, le Portail du peuple Soninké (Sénégal, Mali, Mauritanie, Gambie)
 Accueil Soninkara.com
19-04-2014
Accueil arrow Nous Contacter
Histoire
Histoire
Géographie
Légendes
Société
Organisation Sociale
Mariage
Circoncision
Religion
Environnement
Migrations
Cuisines et Recettes
Thèses et Mémoires
Langue
Apprendre le Soninké
Emissions en Soninké
Ecoles de Soninké
Articles en Soninké
D.P.L.N.
Glossaire de Mots
La Voix de l A.P.S.
Olaadani avec Demba Cissé
Culture
Musique et Danse
Musiciens Soninké
Contes et Poèmes
Sonink-ART
APS
Festival International Soninké
Artisanat
Teintures
Sculpture
Outils Traditionnels
Informations
Actualités
Littérature
Bibliographie
Associations
Hommage
Evénements
Sport
Soninkara Xibaaru
Revue de presse Jiida FM Dakar
Contact
Nous Contacter
Livre d'Or
Radios Soninké
Radios Soninké
Radio Jiida FM Dakar
Radio APS sur RFPP
Autres
Forum
CHAT
Téléchargements
Galeries d'Images
Liens
Proposer un lien
Ancien Forum
Ancien CHAT
Proposer un Article
Pétitions
Plan du Site
Plan du Site Actualités
TV / Radios
Centre Multimédia
Radio Jiida FM Dakar
Vidéo-Chat

Kaédi : Bakary BATHILY, sauvagement violenté par le directeur régional de la sureté

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
10-10-2011
Kaédi : Bakary BATHILY, sauvagement violenté par le directeur régional de la sureté

Une note à notre frère Bakary  BATHILY et à ses amis (es), victimes d’une répression policière sauvage à Kaédi, 24/25 septembre 2011, et un peu d’histoire, et au secours pour l’unité nationale en Mauritanie !

Mes chers frères et sœurs nous vous soutenons de tout cœur, et condamnons énergiquement cette atrocité policière organisée orchestrée par les autorités militaires et policières sous les ordres de Mohamed oud Abdel AZIZ.
J’accuse Ould Abdel AZIZ d’avoir orchestré ses troubles, de déstabiliser notre  pays fragilisant ainsi notre unité nationale avec ce recensement qui ne dit pas son nom.

Le président des pauvres, vous nous avez déçu, vous avez détruit nos espoirs, vous avez animé la galerie en nous trompant. Nous sommes très loin de vos idées de début de « mandat » on croyait que ; on pensait que, mais Ould Abdel AZIZ nous a berné. Personnellement, je vous ai supporté lorsque vous étiez venu au pouvoir, vous m’avez trahi, mais je ne suis pas surpris, j’ai juste raté un rêve. Merci Mr le président, l’espoir est toujours permis, votre pouvoir n’est pas « éternel ». 
Au nom de Dieu, ALLAH, ils payeront : de Maawiya à Aziz et ses compagnons seront tous jugés un jour …

 


Monsieur le Président, loin d’une menace mais juste d’un avertissement, tôt ou tard la justice fera le point et tout ça finira un jour !
Saddam Hussein et Kadhafi sont partis et vous autres  dictateurs partirez aussi !!!


Notre détermination est intacte, inébranlable, et nous n’oublions surtout pas nos pionniers, ceux qui sont morts, sacrifiés pour notre liberté ; oui ils sont toujours là : vivants, leur force est tranquille et aujourd’hui la jeunesse Kaédienne est l’illustration parfaite de leur lutte ! Voir les images de troubles des ses 48 HEURES à Kaédi ; l’image de notre frère Bakary BATHILY à l’hôpital de Kaédi, nous dit combien de fois votre police était ignoble et atroce !


Bon courage, à Bakary BAHILY et SES AMIS (ES)….
Etre à l’hôpital n’est pas une gaieté, mais, si et si c’est un lit pour la liberté quelle belle cause !

Etre libre, est un droit sacré, offert par la mère de tout un chacun de nous, elle est fondamentale et surtout primaire, c’est un apprentissage permanent et même ‘divin’ ! NOUS sommes tous nés libres et égaux....

Mes chers frères votre courage sera bientôt récompensé, car vous n’êtes pas seuls, vos frères de Paris et de par le monde vous soutiennent, ont de la solidarité et de la compassion pour vous ! On ne baissera pas la garde, on ne baissera pas nos bras, la Mauritanie est pour nous tous, poular, maures, soninké, wolof, bambara, nous sommes tous des Mauritaniens.
Mettre, le régionalisme à coté ; Kaédi, est notre ville mère, source intarissable d’histoires, de vie, de tumultes, et surtout une ville de résistance,
Déjà, le 15 février 1930, il y a eu 50 morts en plein Gattaga, des prisonniers, et des déportés dans tous les coins et recoins de l’Afrique de l’Ouest, à la fin de tout ça,  nos aïeux qui ont survécu, sont tous retournés à la mère nourricière Kaihaidé, ce n’est pas Maawiya, et/ou vous qui nous rendrez étrangers dans notre pays, la Mauritanie, notre ville Kaédi. On n’a pas besoin de faire des cours d’histoire pour savoir que nous sommes autochtones. Notre Nationalité n’est pas négociable. Nous nous défendrons corps et âmes !
D’autres, avant vous, ont voulu nous exclure, nous assimiler mais face à notre constante résistance, ils ont fini par nous emprisonner, procéder aux déportations et aux massacres.


En 1966, la  langue arabe devient obligatoire à l’école. En soit apprendre l’arabe, est un plus, car « une langue de plus est une culture de plus », personne ne la refuse cette belle langue,  nos cousins Hal Poular du Gorgol vous le diront mieux,  avec les Soninkés qui parlent poular comme eux mêmes !  Mais l’objectif du pouvoir était de nous déraciner, ce qui à conduit à  des conflits ;
Mieux, la rentrée scolaire 1973-74, avec l’institution deux années obligatoires en arabe, l’imposition de l’arabe devient effective ; en 1979, le circulaire 02, sonne le glas et pour nous tromper, c’est un Ministre Negro mauritanien Seck Mame Diack qui a signé le circulaire : imposition de l’arabe dans des matières scientifiques au baccalauréat et l’obligation d’apprendre l’Instruction Civique Morale et Religieuse  en terminale.
Pour étouffer la grève de 1979, à la réunion des parents d’élèves, ils ont fait comprendre à nos parents que leurs enfants sont des kafrs (des mécréants) car apprendre l’ICMR c’est apprendre l’islam. Cet argument à convaincu des parents non avertis qui ont fini par obliger leurs enfants à reprendre les cours.  Toutes ses conspirations étaient des « avant- goût » de ce qui ce suit :


1986, arrestations de cadres pour la rédaction du manifeste du négro mauritanien opprimé,.
1987, une tentative de coup d’état attribuée à des militaires Négro Mauritaniens entraine l’exécution de 3 officiers  (Ba,Sy,Sarr) par le régime de Maawiya, avec son entourage, qui est toujours au pouvoir, Aziz et son mentor !
1989, le régime de Maawiya profite d’un petit incident frontalier entre éleveurs mauritaniens et cultivateurs sénégalais, des conflits habituels toujours gérés localement, pour procéder à  une épuration ethnique systématique, des déportations,(jamais nous n’oublierons  les famille de nos oncles Abdoul TOURE et Baba Gallé WONE), des arrestations, des expulsions de Mauritaniens, des viols des femmes … !
1990, 91, 92 C’est le tour des militaires des officies sous officiers et des soldats Negro Mauritaniens d’être arrêtés, emprisonnes et exécutés d’une manière expéditive, sans jugements ! Lire l’enfer d’inal de Mahamadou SY et j’étais à walata de Alassane BOYE, des récits émouvants, inimaginables dans monde du 21éme siècle.
A ce jour les familles des victimes demandent justice, jamais elles ne céderont !!!!


Certains dirons pourquoi, ce rappel historique, et je leur réponds que d’autres n’ont jamais connu cette histoire donc, je leur offre cette lecture, je suis décidé enfin à écrire, parce que  trop c’est trop, qu’elles sont leurs intentions ? Nous éliminer ? Mais non, non ???
NON. NON. NON  à l’oubli de tous ces événements que je viens de citer, jamais on oubliera le racisme d’Etat ourdi par des affamés du pouvoir, des sanguinaires et des dictateurs.
Mes chers compatriotes de tous les bords politiques, la situation est grave, refusons la distraction, l’endormissement du pouvoir. Comme à dit un grand chef militaire, la recréation est finie. Prenons à bras  le corps notre beau pays la MAURITANIE multiculturelle, si non nous sommes dans un gouffre et ça sens  mauvais et surtout de la fumée, le feu est dans la maison et les pompiers ne doivent pas céder.,


De ce qui se passe actuellement en Mauritanie, nous sommes prêts à affronter les braises si et seulement si, c’est le prix à payer pour préserver notre identité, notre nationalité, notre citoyenneté, et notre liberté.
Allons-y Mauritaniens de tous les pays unissons nous pour défendre ce que nos aïeux nous ont légué, nos villes, nos villages, nos terres et nos maisons et surtout notre histoire.

Cette manière de procéder au recensement en Mauritanie, est lamentable humiliante et surtout injuste ; c’est une menace contre l’unité nationale et qui dit mieux ? D’où sort cette idée de recensement raciste ? Quelle HONTE pour le  pays de 1001 poésies et de poètes.
A quand une inspiration pour la paix des cœurs, nous vous attendons de plein pieds, on a tant souffert des politiques politiciennes, de l’accaparement du pouvoir, de l’enrichissement illégale.
Enfin je déplore l’attitude de nos grands journalistes, Ould Omer en tête qui n’ont pas dénoncé ce recensement et les événements atroces de Kaédi, aucun article au moment de ces arrestations.
Où sont les grands avocats ? Qui dirige(ent) enfin la Mauritanie ?
A quand l’ordre, la justice, l’égalité et la liberté ?
De ces attitudes purgatoires, Ould Abdel AZIZ doit assumer. Mr le président, voulez vous une Rwandarisation, ou une Somalisation de la Mauritanie ? Dites nous la vérité ?

 


Mes chers compatriotes, Mauritaniens de toutes les cultures, la main dans la main et disons non au Président de la République, Mohamed Ould Abdel AZIZ et exigeons l’annulation de ce recensement humiliant.
L’unité nationale est sacrée, notre peuple dans sa diversité, a toujours vécu dans l’harmonie  depuis des siècles, respectons ce pacte des génies.


En touchant à ma nationalité, vous avez touché à mon être et ça c’est ma liberté et ma liberté est ma VIE : et la vie ça se veille, et nous veillerons.

NOUS sommes des PETITS SOLDATS  de la liberté, et NOUS sommes debout mon GENERAL !!!

 

Vive la Mauritanie libre, juste, et fraternelle !

 

N.Plaisance, le 27 septembre 2011

 

BATHILY Yacouba (baba coumba)

 

NEUILLY PLAISANCE(FRANCE)..


Recommandez (0) | Citez cet article sur votre site | Suggérer par mail

  Soyez le premier à commenter cet article
Flux RSS des commentaires

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.
SVP, connectez vous ou enregistrez vous.

Powered by AkoComment Tweaked Special Edition v.1.4.6
AkoComment © Copyright 2004 by Arthur Konze - www.mamboportal.com
All right reserved

 
< Précédent   Suivant >

Articles les plus Récents
Articles les plus Lus
Radio Soninkara
Ecoutez en live la Web Radio Soninkara.com 24h sur 24, 7 jours sur 7
Connexion
Login

Mot de Passe



Mot de passeoublié?
Pas encore de compte? Enregistrez-vous
Membres
12146 membres
0 Aujourd'hui
0 Cette semaine
23 Ce mois
Dernier: Muslimasarah
En Ligne

Invité(s): ( 1 )

Il y a, au total, 1 utilisateurs connecté(s) actuellement.

Pub
Accueil
- (C) 2000 - 2007 2014 Soninkara.com - Le portail du peuple Soninké (Sénégal, Mali, Mauritanie, Gambie) -
Conditions d'Utilisation - Signaler un contenu abusif - Nous contacter - Déclaration à la CNIL n°: 818358 -
Accueil
 
Plan du site et du Forum Soninkara: XML - HTML - 1 - 2- 3- 4- 5- 6 - Archives du Forum - TXT -  XML - Ancien Forum