Soninkara, le Portail du peuple Soninké (Sénégal, Mali, Mauritanie, Gambie)
 Accueil Soninkara.com
29-07-2014
Accueil arrow Littérature
Histoire
Histoire
Géographie
Légendes
Société
Organisation Sociale
Mariage
Circoncision
Religion
Environnement
Migrations
Cuisines et Recettes
Thèses et Mémoires
Langue
Apprendre le Soninké
Emissions en Soninké
Ecoles de Soninké
Articles en Soninké
D.P.L.N.
Glossaire de Mots
La Voix de l A.P.S.
Olaadani avec Demba Cissé
Culture
Musique et Danse
Musiciens Soninké
Contes et Poèmes
Sonink-ART
APS
Festival International Soninké
Artisanat
Teintures
Sculpture
Outils Traditionnels
Informations
Actualités
Littérature
Bibliographie
Associations
Hommage
Evénements
Sport
Soninkara Xibaaru
Revue de presse Jiida FM Dakar
Contact
Nous Contacter
Livre d'Or
Radios Soninké
Radios Soninké
Radio Jiida FM Dakar
Radio APS sur RFPP
Autres
Forum
CHAT
Téléchargements
Galeries d'Images
Liens
Proposer un lien
Ancien Forum
Ancien CHAT
Proposer un Article
Pétitions
Plan du Site
Plan du Site Actualités
TV / Radios
Centre Multimédia
Radio Jiida FM Dakar
Vidéo-Chat
Littérature

Vient de paraître: 'Récits de vie croisés', nouveau livre de Zakaria Soumaré

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
27-10-2013

Vient de paraître: 'Récits de vie croisés', nouveau livre de Zakaria SoumaréAprès son ouvrage Le Fils d’un rescapé du génocide des Tutsi, SOUMARE Zakaria vient de publier un deuxième intitulé Récits de vie croisés dans lequel il donne la parole aux hébergés d’un centre d’hébergement d’urgence.

Récits de vie croisés se propose de reproduire la réalité quotidienne de ces hébergés qui, d’horizons différents avec un parcours atypique, racontent leur vie. Toute une vie. Une vie qui commence parfois au pays d’origine et qui continue dans un centre d’hébergement d’urgence en région parisienne. Ces hébergés sont différents. Tant par leur parcours, leur mode vie que par leur origine géographique, culturelle et religieuse. Ils sont : Africains subsahariens, Maghrébins, Européens, Asiatiques…Chacun a vécu un moment difficile jalonné d’obstacles de toute sorte, des soucis…parfois des drames avant d’atterrir dans un centre d’hébergement d’urgence.

Soyez le premier à commenter cet article | Recommandez (0) | Citez cet article sur votre site | Suggérer par mail

Lire la suite de [ Vient de paraître: 'Récits de vie croisés', nouveau livre de Zakaria Soumaré ]
 

Vient de paraître: 'Mouhamadou Lamine Darame, Entre jihad et résistance anticoloniale' par Yaya SY

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
20-07-2013
Vient de paraître: 'Mouhamadou Lamine Darame, Entre jihad et résistance anticoloniale' par Yaya SY Vient de paraître aux éditions L'Harmattan:  
Mouhamadou Lamine Darame, Entre jihad et résistance anticoloniale
par Yaya SY
 
"De 1820 à 1885, les populations soninké du Haut-Sénégal étaient constamment aux prises avec les agressions coloniales et les vexations d’Ahmadou, roi de Ségou. Ces deux pouvoirs voulaient les assujettir et confi squer à leur seul profit les dividendes des circuits commerciaux de la bande occidentale du Sahel.

C’est dans ce contexte troublé que naquit à Gunjuru vers 1828-1830 Mouhamadou Lamine Darame fi ls de Mouhamadou Al-Xaadi Darame et de Fatouma Assa Niamé Gackou.

À son retour de La Mecque en 1885, son projet de jihad contre les idolâtres du Tenda s’est aussitôt heurté à l’hégémonie toucouleur et aux violences de l’expansion coloniale. La volonté populaire d’enrayer en priorité cette dernière va éclipser le jihad et s’imposer au marabout.
Ce texte relève d’un nouveau paradigme in situ et in vivo que l’auteur appelle « historalité prospective ». Il consiste, en partant d’un thème de recherche circonscrit, à mettre en synergie critique tous les indices, récits et écrits, etc. C’est une épistèmê nouvelle et ouverte à l’image du monde. L’historalité est une exigence de refonte épistémologique.
"

Soyez le premier à commenter cet article | Recommandez (0) | Citez cet article sur votre site | Suggérer par mail

Lire la suite de [ Vient de paraître: 'Mouhamadou Lamine Darame, Entre jihad et résistance anticoloniale' par Yaya SY ]
 

Paroles des sans- papiers de Madjiguène CISSE ou la révolte des indignés des églises Saint Bernard

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
05-11-2012
Paroles des sans- papiers de Madjiguène CISSE ou la révolte des indignés des églises Saint BernardParoles des sans- papiers de Madjiguène CISSE ou la révolte des indignés des églises Saint Bernard et Saint Ambroise de Paris

L’auteur:
Madjiguène CISSE est née à la Médina (Dakar) et a grandi à Pikine, dans la banlieue dakaroise. De parents analphabètes,  elle a eu très tôt la chance de fréquenter l’école  primaire de son quartier et, plus tard, le lycée John Kennedy de Dakar où elle décrocha un baccalauréat série A2 (option  philosophie et latin). Dans  la même année, Madjiguène est inscrite au département de langue et civilisation germaniques qui  venait d’être inauguré à l’université de Dakar et dont le financement était pris en charge par la RFA.

Au bout de deux ans, elle fit partie des quatre meilleurs étudiants qui pouvaient terminer leurs études en Allemagne, à Sarrebruck, avec une bourse du Deutcher Akademisch  Austenschdieuk. Elle s’est rendue en Allemagne pour une formation de deux ans au terme de laquelle elle rentra au Sénégal pour enseigner l’allemand, après  une formation d’enseignant à l’Ecole Normale Supérieure de Dakar.

Au moment où, en 1996, « les sans- papiers » de Paris   occupaient les églises  Saint -Bernard et Saint- Ambroise, elle était en France et a participé à toutes les manifestations dont elle était d’ailleurs le porte parole.

Résumé et critique de l’ouvrage

Soyez le premier à commenter cet article | Recommandez (0) | Citez cet article sur votre site | Suggérer par mail

Lire la suite de [ Paroles des sans- papiers de Madjiguène CISSE ou la révolte des indignés des églises Saint Bernard ]
 

"Mémoires d'ancêtres, récit traditionnel et historiographie moderne en Afrique" par Yaya SY

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
22-03-2012
"Mémoires d'ancêtres, récit traditionnel et historiographie moderne en Afrique" par Yaya SY
« MEMOIRES D’ANCETRES »

Je viens de publier un ouvrage chez l’Harmattan portant le titre de « MEMOIRES D’ANCÊTRES » en hommage à l’oralité africaine qui a inspiré tant de savants en Occident et ailleurs. Cet ouvrage est un hommage appuyé à ces informateurs qui pourtant, resteront inconnus et anonymes dans leur écrasante majorité. Il est maintenant grand temps de s’emparer de ces récits dits « traditionnels » et de leur donner corps et droit de cité dans les sciences sociales et historiques modernes en inventant des méthodes nouvelles et spécifiques d’articulation des savoirs anciens et modernes.

J’ai tenté de contribuer à ériger de manière spécifique ce pont inachevé entre le récit traditionnel et l’historiographie moderne. Je propose ici de nouvelles méthodes de recherche enracinées dans les traditions africaines pour créer une historalité (oralité inséparable de l’histoire) prospective, fructueuse et en devenir.

Tels sont les défis qu’affrontent ces « articles » de recherches historiques, anthropologiques, linguistiques, ethnologiques sans aucune prétention d’exhaustivité et a fortiori d’académisme.
 
Dans les textes présentés ici, nous assistons en direct à la naissance des royaumes du Gajaaga et du Boundou (Sénégal et Mali).
    
Le colonialisme français y déroule sans fard et en rase campagne son mode d’expansion spécifique appelé pacification en s’appuyant sur des villages fantômes mais qui lui sont indispensables et pompeusement baptisés « villages de liberté » liberte-bugu en bambara et liberten-kani en soninké.
    
Vous y trouverez scientifiques et non initiés, quelques clés nécessaires à la compréhension de la famille et de la parenté en Afrique de l’Ouest.

Soyez le premier à commenter cet article | Recommandez (0) | Citez cet article sur votre site | Suggérer par mail

Lire la suite de [ "Mémoires d'ancêtres, récit traditionnel et historiographie moderne en Afrique" par Yaya SY ]
 

Portrait: Interview de Dali Misha Touré, jeune écrivaine soninké de 17 ans

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
26-12-2011
Portrait: Interview de Dali Misha Touré, jeune écrivaine soninké de 17 ans par Soninkara.comSoninkara.com est allé à la rencontre de Dali Misha Touré, jeune lycéenne de 17 ans, mais déjà auteure de 3 romans ("Confidences", "Cicatrices" et "Les bleus de l'âme") qui se vendent comme des petits pains.
 
Dali est une soninké originaire de Dioncoulanou (Mali) qui vit à Aulnay-Sous-Bois. Elle fait la fierté de ses parents et de sa famille.
 
Sa jeune carrière d'écrivaine suscite beaucoup d'intérêts dans son entourage et dans la communauté soninké tant la jeune fille représente un modèle de réussite scolaire dans une banlieue où c'est l'échec scolaire qui est le plus souvent montré du doigt.

Dali a accepté de faire ses "confidences" aux soninkaranautes de Soninkara.com .

Soninkara.com: Bonjour Dali. Peux-tu te présenter, nous dire qui tu es, ton âge, ton village soninké d’origine, les études que tu fais ?
Dali Misha Touré: Je m'appelle Dali Misha Touré, j'ai 17 ans et je suis lycéenne en Terminale littéraire. J'habite à Aulnay-sous-bois et mon village au Mali est Dioncoulanou.

Soninkara.com: Qu’est-ce qui t’a donné la fibre, cette passion pour l’écriture ?
Dali Misha Touré: Je suis quelqu'un qui parle beaucoup et quand j'étais petite les gens en avaient assez de m'écouter parler alors j'ai choisi l'écriture comme moyen de communication.  Depuis que j'ai appris à écrire, ma plume a emporté mes mots et n'a cessé de s'exprimer. J'écris avec le cœur en espérant en atteindre d'autres. Depuis toute petite, j'écrivais. J'adorais écrire et je lisais toujours des livres car chaque jour, des tas de questions me hantaient. Sur ma personnalité, sur la vie, mon entourage, mon présent et mes lendemains. Je n'avais pas trouvé de réponses satisfaisantes en dehors des livres. Des livres qui étaient devenus pour moi de vrais amis. Je pense que l'écriture et la lecture sont ce qu'il y a de meilleur car j'y avais trouvé beaucoup de bonheur, une grande satisfaction. On trouvera tous notre alter-ego à travers les livres. Lorsque j'écrivais, je pensais aux personnes qui liraient mes écrits et se retrouveraient dans mes histoires.

Commentaires (4) | Recommandez (2) | Citez cet article sur votre site | Suggérer par mail

Lire la suite de [ Portrait: Interview de Dali Misha Touré, jeune écrivaine soninké de 17 ans ]
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 9 sur 43

Articles les plus Récents
Articles les plus Lus
Radio Soninkara
Ecoutez en live la Web Radio Soninkara.com 24h sur 24, 7 jours sur 7
Connexion
Login

Mot de Passe



Mot de passeoublié?
Pas encore de compte? Enregistrez-vous
Membres
12225 membres
0 Aujourd'hui
1 Cette semaine
17 Ce mois
Dernier: Couly
En Ligne

Invité(s): ( 1 )

Il y a, au total, 1 utilisateurs connecté(s) actuellement.

Pub
Accueil
- (C) 2000 - 2007 2014 Soninkara.com - Le portail du peuple Soninké (Sénégal, Mali, Mauritanie, Gambie) -
Conditions d'Utilisation - Signaler un contenu abusif - Nous contacter - Déclaration à la CNIL n°: 818358 -
Accueil
 
Plan du site et du Forum Soninkara: XML - HTML - 1 - 2- 3- 4- 5- 6 - Archives du Forum - TXT -  XML - Ancien Forum