Soninkara, le Portail du peuple Soninké (Sénégal, Mali, Mauritanie, Gambie)
 Accueil Soninkara.com
17-04-2014
Accueil arrow Associations
Histoire
Histoire
Géographie
Légendes
Société
Organisation Sociale
Mariage
Circoncision
Religion
Environnement
Migrations
Cuisines et Recettes
Thèses et Mémoires
Langue
Apprendre le Soninké
Emissions en Soninké
Ecoles de Soninké
Articles en Soninké
D.P.L.N.
Glossaire de Mots
La Voix de l A.P.S.
Olaadani avec Demba Cissé
Culture
Musique et Danse
Musiciens Soninké
Contes et Poèmes
Sonink-ART
APS
Festival International Soninké
Artisanat
Teintures
Sculpture
Outils Traditionnels
Informations
Actualités
Littérature
Bibliographie
Associations
Hommage
Evénements
Sport
Soninkara Xibaaru
Revue de presse Jiida FM Dakar
Contact
Nous Contacter
Livre d'Or
Radios Soninké
Radios Soninké
Radio Jiida FM Dakar
Radio APS sur RFPP
Autres
Forum
CHAT
Téléchargements
Galeries d'Images
Liens
Proposer un lien
Ancien Forum
Ancien CHAT
Proposer un Article
Pétitions
Plan du Site
Plan du Site Actualités
TV / Radios
Centre Multimédia
Radio Jiida FM Dakar
Vidéo-Chat
Associations

22 Novembre 2010 - 22 Novembre 2011: un an déjà que Demba Bathily nous quittait

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
22-11-2011
22 Novembre 2010 - 22 Novembre 2011: un an déjà que Demba Bathily nous quittait22 Novembre 2010 - 22 Novembre 2011: un an déjà que Demba Bathily nous quittait.

Demba était un homme bon, incontestablement. Et il se battait sans cesse pour que la langue et la culture soninkées puissent rayonner. Mais, la mort l'arracha à notre affection en ce jour inoubliable du lundi 22 novembre 2010.

Puisse Allah l'accueillir parmi les plus vertueux au Saint Paradis. Amine.

----------------
Ci-dessous un Article écrit par Fodyé Cissé en Hommage à Demba le 24 Novembre 2010 :

Quand j'ai appris le décès de Demba Bathily, rédacteur en chef de Jiida FM Dakar, c'est comme si le ciel m'était tombé sur la tête. Quelle catastrophe! Au départ, je n'ai pas voulu y croire, en me disant non, ce n'est pas possible. ça ne pouvait pas être lui. C'est impossible. Un homme comme lui ne pouvait pas mourir de si tôt. Ce matin là (lundi 22 novembre 2010) à 11h (soit 12H à Paris), il assurait, comme d'habitude, sa revue de presse à la radio, et 3 heures après, il rendait l'âme, victime d'un accident de la circulation.

Au moment même où j'écris ces lignes, j'ai toujours du mal à croire que Demba n'est plus de ce monde. Un homme comme lui qui avait de l'ambition pour le Soninkaxu, qui se sacrifiat jour et nuit, matin, midi et soir pour la cause Soninké pouvait-il mourrir ? Non. Je me disais : peut-être que c'est une erreur, peut-être que je rêve.

Commentaires (2) | Recommandez (0) | Citez cet article sur votre site | Suggérer par mail

Lire la suite de [ 22 Novembre 2010 - 22 Novembre 2011: un an déjà que Demba Bathily nous quittait ]
 

18 octobre 1991 - 18 octobre 2011, 20 ans déjà que Yakhouba DIAGANA nous quittait

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
18-10-2011

Yakhouba DIAGANA était un soldat infatigable de la langue et de la culture soninké.

Il y a 20 ans, jour pour jour (18 octobre 1991), il fut arraché à notre affection.

En ce jour anniversaire de sa disparition, la communauté soninké toute entière tient à lui rendre un vibrant hommage pour tous les services qu'il a rendus au Soninkaaxu.

 

 

Commentaires (1) | Recommandez (0) | Citez cet article sur votre site | Suggérer par mail

Lire la suite de [ 18 octobre 1991 - 18 octobre 2011, 20 ans déjà que Yakhouba DIAGANA nous quittait ]
 

Une pensée pieuse pour la mémoire de notre regretté père El hadji Sidi Bouna Wagué (1938-2006)

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
24-03-2011
Une pensée pieuse pour la mémoire de notre regretté père El hadji Sidi Bouna Wagué (1938-2006)

Il y a exactement de cela cinq ans jour pour jour que celui que nous appelions et appelons toujours en soninké npaaba Sidi, c’est-à-dire mon père Sidi, rendait l’âme à la suite d’une très courte maladie. Il était connu sous le nom de Sidi Bouna Wagué ou Sidi Heinda Wagué. Né en 1938, il était le benjamin de Ousmane Mahamadou Dieynaba Wagué dit Bouna Tambo et de Heinda Oumou Baba Tandia. Il s’est éteint un mois et trois jours après son retour du pèlerinage des lieux de Saint de l’Islam, la Mecque. C’était le vendredi 17 mars 2006 à 22h30 à Abidjan où il résidait officiellement depuis une trentaine d’années. Il a été inhumé une semaine plus tard, c’est-à-dire le vendredi 24 mars 2006, à Kaédi, une ville qui l’avait vu naître et grandir et à laquelle il tenait comme à la prunelle de ses yeux.

Le prénom de notre regretté père El hadji Sidi Bouna Wagué a une histoire qui mérite, pour l’historien que je suis, un petit développement. En effet, il portait le prénom de Chérif Sidi Mohamed Al Akhdar, l’émissaire de Tlemcen qui avait séjourné à Kaédi, chez l’érudit Fodyé Abdallâhi Amara Diagana, dans la fourchette chronologique qui va de 1900 à 1906. Au moment de l’arrivée de Chérif Sidi Mohamed Al Akhdar à Kaédi, le jeune Bouna Tambo, le futur père de Sidi Bouna, était un brillant étudiant (taalibe) de Fodyé Abdallâhi Amara Diagana, qui plaça en lui une grande confiance grâce à sa rectitude morale, sa bonne repartie, sa grande piété, sa capacité de mémorisation, son intelligence vive et son courage mesuré et juste.

Commentaires (3) | Recommandez (0) | Citez cet article sur votre site | Suggérer par mail

Lire la suite de [ Une pensée pieuse pour la mémoire de notre regretté père El hadji Sidi Bouna Wagué (1938-2006) ]
 

50 ans de l'Armée: Le Général Soumaré 1er chef d'Etat Major des Armées

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
21-01-2011
Le Général Abdoulaye Soumaré 1er chef d'Etat Major des Armées
Un monument à son nom sera inauguré ce 20 Janvier 2011. Qui était le tout premier chef d’Etat-Major de l’armée malienne ? Retour sur l’itinéraire d’un homme de poigne qui marqua son temps.

Un geste fort pour marquer le cinquantenaire de l’Armée malienne. Les autorités ont choisi de distinguer un illustre fils du pays, qui, par son engagement personnel, a contribué à la création d’une armée souveraine. Tous ceux qui emprunteront dans quelques mois le 3ème pont de Bamako, passeront à proximité du monument dédié au Général Abdoulaye Soumaré. Un autre vieux de la vieille nous parle de lui. Le directeur du Musée des armées, le colonel Séga Sissoko est un spécialiste du général Abdoulaye Soumaré.

Soyez le premier à commenter cet article | Recommandez (0) | Citez cet article sur votre site | Suggérer par mail

Lire la suite de [ 50 ans de l'Armée: Le Général Soumaré 1er chef d'Etat Major des Armées ]
 
<< Début < Précédente 1 2 3 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 8 sur 21

Articles les plus Récents
Articles les plus Lus
Radio Soninkara
Ecoutez en live la Web Radio Soninkara.com 24h sur 24, 7 jours sur 7
Connexion
Login

Mot de Passe



Mot de passeoublié?
Pas encore de compte? Enregistrez-vous
Membres
12142 membres
0 Aujourd'hui
6 Cette semaine
19 Ce mois
Dernier: adatogo
En Ligne

Invité(s): ( 1 )

Il y a, au total, 1 utilisateurs connecté(s) actuellement.

Pub
Accueil
- (C) 2000 - 2007 2014 Soninkara.com - Le portail du peuple Soninké (Sénégal, Mali, Mauritanie, Gambie) -
Conditions d'Utilisation - Signaler un contenu abusif - Nous contacter - Déclaration à la CNIL n°: 818358 -
Accueil
 
Plan du site et du Forum Soninkara: XML - HTML - 1 - 2- 3- 4- 5- 6 - Archives du Forum - TXT -  XML - Ancien Forum