Soninkara, le Portail du peuple Soninké (Sénégal, Mali, Mauritanie, Gambie)
 Accueil Soninkara.com
24-04-2014
Accueil arrow Organisation Sociale
Histoire
Histoire
Géographie
Légendes
Société
Organisation Sociale
Mariage
Circoncision
Religion
Environnement
Migrations
Cuisines et Recettes
Thèses et Mémoires
Langue
Apprendre le Soninké
Emissions en Soninké
Ecoles de Soninké
Articles en Soninké
D.P.L.N.
Glossaire de Mots
La Voix de l A.P.S.
Olaadani avec Demba Cissé
Culture
Musique et Danse
Musiciens Soninké
Contes et Poèmes
Sonink-ART
APS
Festival International Soninké
Artisanat
Teintures
Sculpture
Outils Traditionnels
Informations
Actualités
Littérature
Bibliographie
Associations
Hommage
Evénements
Sport
Soninkara Xibaaru
Revue de presse Jiida FM Dakar
Contact
Nous Contacter
Livre d'Or
Radios Soninké
Radios Soninké
Radio Jiida FM Dakar
Radio APS sur RFPP
Autres
Forum
CHAT
Téléchargements
Galeries d'Images
Liens
Proposer un lien
Ancien Forum
Ancien CHAT
Proposer un Article
Pétitions
Plan du Site
Plan du Site Actualités
TV / Radios
Centre Multimédia
Radio Jiida FM Dakar
Vidéo-Chat
Organisation Sociale

Menaces sur la culture et les formes traditionnelles de communication dans la société soninké

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
02-07-2008

Menaces sur la culture et les formes traditionnelles de communication dans la société soninkéDans la société soninke où les moyens modernes de diffusion de l’information sont largement présents (radio, télévision, video), des formes traditionnelles de communication sont cependant encore utilisées. Elles sont d’abord attachées à des lieux : pour les hommes, l’arbre à palabres et la mosquée ; pour les femmes, le pilon pour les céréales ou la rivière aujourd’hui partiellement remplacée par le puits et le forage. De plus, les Soninke ont recours à certains moyens de communication anciens. Chaque groupe d’âge, notamment chez les jeunes hommes, possède sa trompette. Losqu’un mariage ou un travail collectif à accomplir doivent être annoncés, quelqu’un utilise l’instrument sur la place publique et le son est clairement identifié par tous comme celui de tel groupe social. Les nouvelles importantes concernant l’ensemble de la communauté sont annoncées par un tambour particulier.

Soyez le premier à commenter cet article | Recommandez (0) | Citez cet article sur votre site | Suggérer par mail

Lire la suite de [ Menaces sur la culture et les formes traditionnelles de communication dans la société soninké ]
 

Les classes d'âges (fedde) en milieu Soninké (Gajaaga, Sénégal)

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
23-06-2008
Les classes d'âges (fedde) en milieu Soninké (Gajaaga, Sénégal)
Souvenirs du « Fedde » des années 80-90 d’un Gajaaganke (personne originaire de la province Soninké du Gajaaga).

Le Fedde est dans son sens originel un groupe de jeunes gens du même âge issus d’un même quartier, d’un même village ou d’une même grande famille. Il est souvent formé par lien de parenté, d’amitié ou de voisinage. Le plus souvent, il dépasse ce cadre réduit pour englober tous les enfants d’un quartier ou d’un village.

Dans tout Fedde, il y a des précursseurs considérés comme fondateurs. Il naît souvent d’une amitié entre 3 ou 4 jeunes gens avant de s’aggrandir au fil du temps. Beaucoup de jeunes intégrent le système Fedde naturellement via un cousin, un ami, un voisin voire un camarade de classe ou un compagnon de fortune. Chaque Fedde a un nom. Les jeunes choisissent le nom de leur Fedde selon leur idole ou leur ville de reve. Ainsi des Fedde s'appellaient 2 pac, Babylone, Ghetto, Thiossane...

Commentaires (4) | Recommandez (0) | Citez cet article sur votre site | Suggérer par mail

Lire la suite de [ Les classes d'âges (fedde) en milieu Soninké (Gajaaga, Sénégal) ]
 

Le meilleur thé de Mauritanie

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
18-06-2008

ImageLe désert et le thé

Dans le désert, sous la chaleur du soleil ou dans le froid de la nuit, le thé est souvent un bon ami.

Le meilleur thé de Mauritanie c'est dans le nord qu'on le trouve, à la frontière du Sahara Occidental, dans le no man's land. Pour les hommes de la région, le thé servi ici est le meilleur du pays.

 

C'est à la frontière entre le Sahara Occidental et la Mauritanie que ces images ont été prises. Pour les hôtes, ce thé est le meilleur du pays.

 

 

Soyez le premier à commenter cet article | Recommandez (0) | Citez cet article sur votre site | Suggérer par mail

Lire la suite de [ Le meilleur thé de Mauritanie ]
 

Sénégal: 26 femmes en formation en entreprenariat à Dakar

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
16-06-2008

Sénégal: 26 femmes en formation en entreprenariat à DakarEconomie - Un groupe de 26 femmes chefs d'entreprises venues d'Afrique du Sud, de la RD Congo, du Liberia, du Mozambique et du Sénégal suit, à partir de ce lundi à Dakar, une session de formation en entreprenariat co-organisée par le Centre panafricain pour le Genre, la paix et le développement de l'ONG "Femmes Africa Solidarité" (FAS) et le gouvernement sénégalais.


L'atelier, qui bénéficie de l'appui du gouvernement espagnol, a pour objectif de former ces femmes entrepreneurs en développement organisationnel, en renforcement de capacités en management des entreprises, en compétitivité des entreprises et en faisabilité des projets, a notamment dit Mme Bineta Diop, directrice exécutive de FAS.

Soyez le premier à commenter cet article | Recommandez (0) | Citez cet article sur votre site | Suggérer par mail

Lire la suite de [ Sénégal: 26 femmes en formation en entreprenariat à Dakar ]
 

YAFERA: C'est la période des grandes pêches collectives

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
05-06-2008

YAFERA: C’est la période des grandes pêches collectivesSur la rive droite du fleuve Sénégal, enfoui trois kilomètres à l’intérieur des terres sahéliennes du Guidimakha mauritanien, s’étend le plus grand étang de la région, l’étang de Golmy Nkhâré. Ce lac est alimenté en période de cru par le fleuve Sénégal, qui en se retirant, laisse emprisonnée une partie de son eau dans cet endroit marécageux. Véritable réserve ornithologique, l’étang accueille des multitudes d’oiseaux à cette saison. Parmi eux, des oies sauvages, des aigrettes, des hérons blancs, des marabouts, des cormorans, des mouettes, des martins-pêcheurs, des cygnes, des pélicans etc, qui défilent en longueur du temps dans un ballet de chants et de piaillements assourdissants.

Même s’il porte le nom du village de Golmy (Sénégal), l’étang de Golmy n’khâré appartient symboliquement au village de Djogountouro (Mauritanie) qui décide à quel moment convoquer les autres village pour la pêche.

Commentaires (2) | Recommandez (0) | Citez cet article sur votre site | Suggérer par mail

Lire la suite de [ YAFERA: C'est la période des grandes pêches collectives ]
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 Suivante > Fin >>

Résultats 28 - 36 sur 52

Articles les plus Récents
Articles les plus Lus
Radio Soninkara
Ecoutez en live la Web Radio Soninkara.com 24h sur 24, 7 jours sur 7
Connexion
Login

Mot de Passe



Mot de passeoublié?
Pas encore de compte? Enregistrez-vous
Membres
12148 membres
1 Aujourd'hui
2 Cette semaine
25 Ce mois
Dernier: Lionard
En Ligne

Invité(s): ( 1 )

Il y a, au total, 1 utilisateurs connecté(s) actuellement.

Pub
Accueil
- (C) 2000 - 2007 2014 Soninkara.com - Le portail du peuple Soninké (Sénégal, Mali, Mauritanie, Gambie) -
Conditions d'Utilisation - Signaler un contenu abusif - Nous contacter - Déclaration à la CNIL n°: 818358 -
Accueil
 
Plan du site et du Forum Soninkara: XML - HTML - 1 - 2- 3- 4- 5- 6 - Archives du Forum - TXT -  XML - Ancien Forum