Soninkara, le Portail du peuple Soninké (Sénégal, Mali, Mauritanie, Gambie)
 Accueil Soninkara.com
21-04-2014
Accueil arrow Histoire
Histoire
Histoire
Géographie
Légendes
Société
Organisation Sociale
Mariage
Circoncision
Religion
Environnement
Migrations
Cuisines et Recettes
Thèses et Mémoires
Langue
Apprendre le Soninké
Emissions en Soninké
Ecoles de Soninké
Articles en Soninké
D.P.L.N.
Glossaire de Mots
La Voix de l A.P.S.
Olaadani avec Demba Cissé
Culture
Musique et Danse
Musiciens Soninké
Contes et Poèmes
Sonink-ART
APS
Festival International Soninké
Artisanat
Teintures
Sculpture
Outils Traditionnels
Informations
Actualités
Littérature
Bibliographie
Associations
Hommage
Evénements
Sport
Soninkara Xibaaru
Revue de presse Jiida FM Dakar
Contact
Nous Contacter
Livre d'Or
Radios Soninké
Radios Soninké
Radio Jiida FM Dakar
Radio APS sur RFPP
Autres
Forum
CHAT
Téléchargements
Galeries d'Images
Liens
Proposer un lien
Ancien Forum
Ancien CHAT
Proposer un Article
Pétitions
Plan du Site
Plan du Site Actualités
TV / Radios
Centre Multimédia
Radio Jiida FM Dakar
Vidéo-Chat

Traditions : L'Héritage du Kagorotan et de Mama Dinga Khoré

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
21-04-2008

Traditions : L'Héritage du Kagorotan et de Mama Dinga KhoréRappel du personnage de Yougou Khassé Dinga

En écoutant les récits traditionnels saraklolé, nous découvrons toujours avec beaucoup de plaisir et intérêt la fameuse légende de Mama Dinga, fils de Kridio Tagamanké et petit fils de Yougou Doumbessé. Cet homme est considéré comme l'ancêtre des Wagué, soninké de la région de Nara, fondateurs de l'empire du Ouagadou. Yougou Khassé Dinga serait originaire de l'Inde (Hindi), mais sa ville natale était Sonan (Assouan) en Egypte. Les guesséré mémoires vivantes de l'histoire du peuple sarakholé récitent ses louanges en proclamant : « bienvenue à Dinga de l'Inde ! Bonne arrivée à Dinga de Kridio ! Soit le bienvenu Yougou Khassé Dinga du Dendi ! »

Enfin, ces généalogistes concluent toujours en annonçant : « Dinga yamaninké ! » (Le yéménite). Plusieurs sources qui se recoupent disent que ce vieillard (Yougou Khassé) qui fut plus que centenaire était lieutenant d'un pharaon (Egypte). Les noms de ville et région citées plus haut indiquent le périple de l'ancêtre des sarakholé du Yémen en passant par la Mecque, la Palestine pour aboutir en Afrique de l'Ouest, au Diafounou, précisément.

Commentaires (1) | Recommandez (0) | Citez cet article sur votre site | Suggérer par mail

Lire la suite de [ Traditions : L'Héritage du Kagorotan et de Mama Dinga Khoré ]
 

Histoire savante et formes spatio-généalogiques de la mémoire (Haalpulaar de la vallée du Sénégal)

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
07-04-2008
Histoire savante et formes spatio-généalogiques de la mémoire (Haalpulaar de la vallée du Sénégal)

Quelqu’un qui voudrait reconstituer l’histoire des terres de décrue et celle des principaux lignages de la moyenne vallée du fleuve Sénégal - à cheval sur la frontière entre Mauritanie et Sénégal - pourrait prendre comme point de départ l’antinomie entre la mémoire vive - actualisation rituelle d’un certain passé - et l’histoire - analyse rétrospective, à distance de réalités mortes (YERUSHALMI, 1984 : 145, n. 26, NORA, 1984 : XVIII) (2). Or cette opposition ne peut exister que s’il y a symétrie entre mémoire et histoire, symétrie qui s’instaure en effet à partir d’un centre : un sujet-conscience collective, dont les avatars peuvent etre aussi bien l’homme politique que l’historien lui-même.

Soyez le premier à commenter cet article | Recommandez (0) | Citez cet article sur votre site | Suggérer par mail

Lire la suite de [ Histoire savante et formes spatio-généalogiques de la mémoire (Haalpulaar de la vallée du Sénégal) ]
 

Traditions : L'Apogée de l'empire Soninké du Ouagadou (Suite et fin)

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
17-03-2008

Traditions : L'Apogée de l'empire Soninké du Ouagadou (Suite et fin)Les grandes villes : Koumbi Dioufé ou (Koumbi Dioufi) : Cette ville que chantent les griots, était située à 73 km, à l'Ouest de Nara, près de Koronga, dans la direction de Nioro. Elle fut sans conteste une résidence impériale. Mais jusqu'à présent, ses ruines n'ont pas été explorées. La tradition orale retient qu'à Koumbi Dioufé se seraient déroulés des combats épiques. Une chanson les relate ainsi que des affrontements dans d'autres lieux : « Koumbi-dioufé solasségui don, mandjou banna. Sélintigui Maghan Niamey-den, kiribala sama banna.  Lambidou solasségui don, kiribali sama banna. Naran boubéli tiènin toulon don, kiribali sama banna. Tana malou ma, kiribali, sama banna. Tana Maghan Camara den, kiribali, mandjou banna. Djéli tè fili bakilou ma, kiribali, sama banna. Tana Maghan Camara den, kiribali, Mandjou banna. Djéli tè fili malankolon ma, kiribali sama banna. Dambé wèrè te kagolo la ton ni kala kô ».

Soyez le premier à commenter cet article | Recommandez (0) | Citez cet article sur votre site | Suggérer par mail

Lire la suite de [ Traditions : L'Apogée de l'empire Soninké du Ouagadou (Suite et fin) ]
 

Traditions: L'Apogée de l'empire Soninké du Ouagadou (Suite)

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
02-03-2008

Traditions: L'Apogée de l'empire Soninké du Ouagadou (Suite)Les grandes villes :

Dans l’Empire du Ghana, elles étaient d’importances commerciales, stratégiques ou religieuses. Les plus anciennes furent Koli, près de Goumbou (Nara) et Oualatta (Birou) situé en territoire mauritanien. Lors de la fondation de Goumbou, les deux jumeaux venus de Dia, Boubou et Toumani reçurent l’hospitalité des Kakolo Camara de Koli, autochtones de la région.

De ce village venait Djiriblé Camara, l’homme chargé de donner le premier coup de hache sur l’emplacement de la future ville. S’agissant de Oualatta, il existe un chant soninké qui relate la migration des riches marchands arabes et sarakholé vers cette localité : « kharon daga Oualatta Camara » (allons à Oualatta Camara). Nous soutenons que cette ville tout comme Koli fut fondée par les Camara.

Soyez le premier à commenter cet article | Recommandez (0) | Citez cet article sur votre site | Suggérer par mail

Lire la suite de [ Traditions: L'Apogée de l'empire Soninké du Ouagadou (Suite) ]
 

TRADITIONS: L'APOGEE DE L'EMPIRE SONINKE DU OUAGADOU

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
08-02-2008

TRADITIONS: L'APOGEE DE L'EMPIRE SONINKE DU OUAGADOUL'apogée du Ouagadou :

Cette période coïncidera avec le règne de Kangué Maghan (Kaya Maghan donné par la transcription arabe). A l’époque du fils de Bentigui Doucouré, le Ghana connut d’incessantes guerres. Le pays fut à tout moment sur pied de guerre. Sur les champs de bataille, Kaya Maghan était infatigable. Il fut sans pitié pour les Maures et refoula de nombreuses tribus peules vers le Fouta Toro (Sénégal). Le roi de l’or fut le plus brillant et le plus entreprenant des Tounka du Ouagadou. Grâce à sa fougue guerrière, il remporta d’importantes victoires pour agrandir l’empire. Des souverains comme Djambéré Sokhona contribueront pleinement à l’épanouissement et à la grandeur du pays de Maghan Diabé Cissé. Et le cheval fut l’instrument des conquêtes et des exploits guerriers accomplis par les Soninké face aux peuples auxquels ils ont imposé leur domination. L’autorité des Sarakholé s’exerçait des sables chauds du désert aux zones couvertes par l’épaisseur de la forêt. Elle parcourait tout le pays de la savane ainsi que les rives verdoyantes du Djoliba (Niger) et du Bafing (Sénégal).  L’empire des Soninké s’étendait de la région de Djenné jusqu’au Tékrour (Sénégal moyen). Il couvrait le Tagan où les berbères Lemtouma et Goddala se trouvaient en demi-vassalité. Au Sud, les fleuves Sénégal et Baoulé constituaient les limites probables de l’empire.

Soyez le premier à commenter cet article | Recommandez (0) | Citez cet article sur votre site | Suggérer par mail

Lire la suite de [ TRADITIONS: L'APOGEE DE L'EMPIRE SONINKE DU OUAGADOU ]
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 37 - 45 sur 82

Articles les plus Récents
Articles les plus Lus
Radio Soninkara
Ecoutez en live la Web Radio Soninkara.com 24h sur 24, 7 jours sur 7
Connexion
Login

Mot de Passe



Mot de passeoublié?
Pas encore de compte? Enregistrez-vous
Membres
12147 membres
1 Aujourd'hui
1 Cette semaine
24 Ce mois
Dernier: Muslimasarah
En Ligne

Invité(s): ( 1 )

Il y a, au total, 1 utilisateurs connecté(s) actuellement.

Pub
Accueil
- (C) 2000 - 2007 2014 Soninkara.com - Le portail du peuple Soninké (Sénégal, Mali, Mauritanie, Gambie) -
Conditions d'Utilisation - Signaler un contenu abusif - Nous contacter - Déclaration à la CNIL n°: 818358 -
Accueil
 
Plan du site et du Forum Soninkara: XML - HTML - 1 - 2- 3- 4- 5- 6 - Archives du Forum - TXT -  XML - Ancien Forum